comment les masques chirurgicaux stoppent les virus

Comment les masques chirurgicaux stoppent-ils les virus ?

juillet 2022
Partagez

Ils sont parmi nous, innombrables, invisibles! Vous les avez reconnus ? Ce sont les virus. Face aux infections virales, les Hommes ont développé plusieurs moyens de protection, et parmi ceux-là, les masques respiratoires, qui ont démontré leur efficacité. Comment les masques stoppent les virus ? On vous explique.

Le virus, portrait d’un ennemi invisible mais redoutable

Dans la famille des microbes, je demande les virus. Encore plus petits que leurs cousines les bactéries, les virus sont des micro-organismes, pour la plupart pathogènes, c’est-à-dire responsables de maladies. Avec une taille moyenne d’environ 100 nanomètres soit 0,1 micromètre (ou micron) ou encore 0,0001 millimètre (c’est vertigineux !), on ne peut les observer qu’au microscope électronique.

Leur particularité : incapables de vivre et de se reproduire seuls, ils doivent adopter un comportement de parasite. Le virus va s’installer sur une cellule vivante et la coloniser pour assurer sa survie et sa multiplication. Et cet hôte involontaire, c’est souvent nous, les humains !

Rhume, grippe, gastro-entérite, rougeole, covid, etc., tous ces fléaux ont un point commun : ce sont des infections causées par des virus. Ceux-ci se transmettent d’une personne à une autre, le plus souvent par le contact direct (en se touchant, en se passant un objet de main en main puis en portant la main à la bouche) ou par voie aérienne (en respirant dans le même espace).

Précisons que les virus sont incapables de se propager seuls dans l’air. Pour cela, ils utilisent un moyen de transport : les aérosols ou gouttelettes, c’est-à-dire les postillons plus ou moins gros que nous émettons quand nous respirons, parlons, toussons, éternuons.

Les gestes barrières contre les virus

Pour lutter contre la propagation des infections virales, nous avons appris à respecter des gestes barrières dans les lieux collectifs, notamment :
• garder ses distances,
• se laver les mains régulièrement,
• tousser et éternuer dans son coude,
• utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter après chaque utilisation,
• aérer régulièrement les locaux,
• porter un masque chirurgical de qualité

Comment les masques stoppent les virus ?

Le secret des masques chirurgicaux pour arrêter les virus ? C’est la couche de média filtrant, le fameux meltblown, au cœur du masque. Ce matériau non-tissé est fabriqué par enchevêtrement de micro-fibres. Le procédé permet d’obtenir un matériau à la fois résistant, respirant et surtout filtrant.

Ainsi, les masques chirurgicaux filtrent de 95 à 98 % des bactéries d’une taille moyenne de 3 micromètres ou microns.

« Mais, me direz-vous, un virus mesure en moyenne 0,1 micromètre. Donc il passe à travers les mailles du filet ? ».
Non. Rappelez-vous : un virus est incapable de se déplacer par ses propres moyens, il « voyage » dans l’air à travers des aérosols 50 à 150 fois plus gros que lui (entre 5 et 15 microns de diamètre).

De plus, le média filtrant est fortement chargé électrostatiquement afin d’attirer les particules. Ces charges Electrostatiques améliorent considérablement le niveau de filtration.

De cette façon, les virus émis par une personne infectée portant un masque présentent un risque très faible de passer la barrière de son masque. Si, en plus, la personne en vis-à-vis porte également un masque, le risque de contamination est infime.

CHOIX DE VOTRE LANGUE

Choisissez votre langue préférentielle pour naviguer sur notre site.

J'habite en Europe
J'habite en France
J'habite en Suisse