Au cœur de nos protections sanitaires :
le meltblown

Fabriquer localement, c’est l’engagement de Klap. Mais pour réinventer durablement l’industrie de la protection à usage unique, nous avons voulu maîtriser l’ensemble de la chaîne de fabrication et produire nous-même notre propre média filtrant : le meltblown.

Avoir investi dans une machine à fabriquer le meltblown nous permet de garantir à nos clients une sécurité d’approvisionnement en équipements de protection ainsi que la maîtrise technologique de tout le processus de fabrication de masques.

« Indépendance, proximité, qualité : le triple effet meltblown. »

Le choix de la proximité et de la qualité grâce au circuit court s’est imposé à nous comme une évidence dans une démarche responsable et visionnaire. Se projeter et s’engager, c’est la voie que nous avons prise en nous donnant les moyens d’assurer l’indépendance et la stabilité de notre production, le développement de notre expertise et notre contribution à une filière industrielle pérenne et créatrice d’emplois locaux.

Klap fait partie des 10 entreprises dont le projet a été retenu par l’État français dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt. Cette procédure vise à structurer une filière industrielle nationale de fabrication de matières premières filtrantes entrant notamment dans la fabrication de masques de protection.

Le meltblown : mode d’emploi

Le meltblown (de l’anglais melt : « fondu » et blown : « soufflé ») est un matériau non-tissé, fabriqué par enchevêtrement de micro-fibres fondues puis soufflées. Il est utilisé comme composant principal des masques respiratoires, pour son excellente performance à la fois en termes de filtration et de respirabilité.

Il sert également de matière filtrante pour d’autres applications médicales ou techniques : vêtements jetables (surblouses, charlottes, …), draps et housses, couches et protections hygiéniques, matériaux isolants ou filtrants pour la construction et l’industrie, etc…

Entre papier et tissu, le meltblown révèle un concentré de qualités : il est léger, respirant et, surtout, très filtrant. C’est un matériaux d’une extraordinaire polyvalence (polypropylène, polyesters, matières biosourcées, …) et sa capacité à s’associer avec d’autres supports (spunbond, revêtements plastiques, supports textiles, …) permet la création d’un textile technique aux applications multiples.

Le rôle du meltblown dans les masques chirurgicaux et FFP2

Les qualités du meltblown en font naturellement un composant essentiel d’un masque respiratoire jetable, que ce soit un masque chirurgical ou un masque FFP2.

Vous l’avez compris, le meltblown a un fort pouvoir filtrant. La matière qui le constitue est étirée au maximum lors du processus de fabrication, jusqu’à constituer un enchevêtrement uniforme de filaments très fins de 0.1 micron de diamètre.

Rappelons que les virus sont transportés d’une personne à une autre par l’émission de gouttelettes (jusqu’à 2 mètres) et d’aérosols (jusqu’à 4 mètres). Le diamètre de ces gouttelettes et aérosols  peut aller jusqu’à 5 microns. Grâce au meltblown, un masque de protection sanitaire filtre au moins 95 % des aérosols de 3 microns de diamètre si c’est un masque chirurgical, et au moins 94 % des aérosols de 0.5 microns pour un masque FFP2.

 

>I Pourquoi les masques jetables ont-ils une date de péremption ? Enfin la réponse !

Pour atteindre ces performances de filtration, le meltblown destiné aux masques de protection respiratoire subit une étape de fabrication au cours de laquelle on lui ajoute des charges électrostatiques afin de retenir encore mieux les particules. Or cette charge électrique diminue avec le temps, ce qui explique que les masques de protection jetables ont une durée de vie limitée, même correctement stockés dans leur emballage d’origine.

>I Autres qualités du meltblown : sa haute résistance due au processus de fabrication des matières non tissées, sa respirabilité puisqu’il laisse passer sans difficulté les molécules d’oxygène et de CO2, et enfin sa légèreté : il est 50 % moins lourd que le coton à volume égal.

découvrez Nos produits

Nos produits, masques chirurgicaux de type 2 et de type 2R et masques FFP2, sont conçus et fabriqués en France et en Suisse, selon un savoir-faire reconnu depuis des décennies.

MADE IN | MADE IN
  • Demi-Masques filtrants FFP2

    1 couleur : 
    1 taille : M

    Le masque FFP2 protège son utilisateur contre l’inhalation d’aérosols y compris des particules de très petite taille. Efficacité de filtration bactérienne : au moins 94 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur < 8 %).

  • Masques chirurgicaux type II

    4 couleurs : 
    3 tailles : XSSM

    Le masque chirurgical de type II évite la projection d’aérosols pour protéger l’environnement de son utilisateur. Efficacité de filtration bactérienne > 98 % d’un aérosol de taille moyenne 3 µm.

  • Masques chirurgicaux type IIR

    1 couleur : 
    1 taille : M

    Le masque chirurgical de type IIR protège l’environnement de l’utilisateur et le protège aussi des projections de gouttelettes. Efficacité de filtration bactérienne > 98 % d’un aérosol de taille moyenne 3 µm et résistant aux éclaboussures.