Fabrication locale, le grand retour ?

avril 2022
Partagez

Depuis les années 1970, les pays européens ont été touchés par une vague de désindustrialisation de leurs productions. Et puis, au tournant des années 2010, dans un nouveau monde façonné par des crises économiques, politiques, écologiques et sanitaires, il s’est produit comme un sursaut, une prise de conscience générale. Il devenait nécessaire de retrouver notre indépendance industrielle et de maintenir et développer des savoir-faire locaux redevenus compétitifs. Alors, est-ce le grand retour de la fabrication locale ?


Fabriquer localement : des secteurs qui se (re)constituent

Des savoir-faire traditionnels remis au goût du jour jusqu’aux technologies les plus innovantes : l’époque va dans le sens d’une volonté générale de redonner à l’Europe les moyens d’une production industrielle à forte valeur ajoutée.

Textiles et maroquinerie, jouets, mobilier, vélos et scooters, et, pourquoi pas, montres et skis de fabrication locale tentent un retour remarqué. Ces savoir-faire délaissés pendant près d’un demi-siècle, et parfois plus, reviennent en grâce auprès des consommateurs qui en redemandent.

Les secteurs de la pharmaceutique et du sanitaire sont l’objet d’une forte volonté de relocalisation dans l’objectif de sécuriser l’Europe dans ces domaines. Chez KLAP, on est bien placé pour vous en parler !

Le numérique, la robotique, les industries de l’énergie comptent des fleurons européens enviés (et copiés mais jamais égalés !) pour leurs capacités d’innovation.


Fabrication locale : des labels garants de la qualité

Ce que le consommateur recherche derrière cette étiquette « fabriqué près de chez vous » ? D’abord une qualité que les pouvoirs publics et des groupements d’intérêts mettent en valeur en attribuant des labels qualitatifs : les indications géographiques protégées (IGP), la certification Origine France Garantie, le label Swiss made, et bien d’autres encore.

Rappelons d’ailleurs que, comme l’habit ne fait pas le moine, l’étiquette ne fait pas le produit. Ces certifications sur les indications de provenance ne sont accordées qu’à certaines conditions. Il faut principalement justifier que, sur un ou plusieurs des critères suivants : 

>I la matière première principale utilisée,

>I l’étape de transformation essentielle réalisée,

>I le nombre d’étapes de fabrication nécessaires,

>I le coût de fabrication du produit,

>I le prix de revient final du produit,

la majorité (donc de 50 à 100 % selon les normes en vigueur pour chaque secteur et produit) provient du pays ou de la région revendiquant cette appellation de fabrication locale.


La fabrication locale : parce que nous le voulons bien

Si les produits de fabrication locale sont tant plébiscités aujourd’hui, c’est qu’ils font écho à des besoins exprimés par les consommateurs et donc par la société tout entière.

>I Un besoin de qualité

Nous l’avons vu, en choisissant la fabrication locale, les industries européennes misent sur la qualité. Qualité des matières premières rigoureusement produites et/ou sélectionnées, qualité d’un savoir-faire transmis et qui produit des emplois à valeur ajoutée, et enfin qualité toujours augmentée par la recherche et l’innovation. Mais, c’est tout KLAP, ça !

>I Un besoin de proximité

Lassés des produits « made in l’autre bout du monde », les consommateurs européens veulent acheter responsable et écologique. Ils pensent au bilan carbone de leurs achats quand ils consomment local. Cette demande de proximité est aussi bénéfique par la qualité des services qu’elle permet d’offrir, tout en créant un lien de confiance entre le producteur et l’acheteur.

>I Un besoin d’éthique

Acheter beaucoup, pas cher et sans état d’âme, ce n’est plus l’objectif de la majorité des consommateurs. Pour eux (pour vous ? pour nous !), une décision d’achat dépend aussi de l’impact environnemental et social du produit. Ainsi un produit fabriqué à proximité voyage peu et affiche un bilan carbone bénéfique pour l’environnement. De plus, consommer local contribue à maintenir et créer des emplois qualifiés mais aussi solidaires.

Un achat local, c’est donc un achat qui a du sens, pour tous.

CHOIX DE VOTRE LANGUE

Choisissez votre langue préférentielle pour naviguer sur notre site.

J'habite en Europe
J'habite en France
J'habite en Suisse